Dans la nouvelle « nous le savions déjà », la science a confirmé que les fans de franchises fantastiques telles que Harry Potter , Game of Thrones et Le Seigneur des Anneaux sont des partenaires meilleurs et plus matures.

Des chercheurs de l’Université d’Oklahoma ont analysé plus de 400 lecteurs des deux sexes, en mesurant leur exposition à différents genres de fiction et leurs attitudes à l’égard des rôles et du comportement sexuel.

Les lecteurs ont été confrontés à sept genres différents (classiques, fiction littéraire contemporaine, romance, fantaisie, science-fiction, thriller et horreur) et ont été interrogés sur une série de croyances irréalistes et destructrices sur les relations.

Ces principes comprenaient des phrases telles que: « le désaccord est destructeur », « la compatibilité (alchimie) sociale culturelle physique est importante pour une relation amoureuse durable, « les partenaires romantiques ne peuvent pas changer », « les relations intimes changent » et « l’attente de la perfection sexuelle ».

Les personnes questionnées devaient également indiquer dans quelle mesure ils étaient d’accord avec des affirmations telles que « lorsque les couples ne sont pas d’accord, il semble que la relation est détruite ».

L’ étude a révélé que les personnes les plus exposées aux genres de science-fiction et de fantasy possèdent les croyances et les principes les plus sains sur la façon dont les relations amoureuses devraient fonctionner.

Par exemple, les lecteurs qui apprécient les romans fantastiques et de science-fiction ont « moins tendance à soutenir la conviction selon laquelle le désaccord est destructeur ».

Les fans du genre étaient également moins susceptibles d’avoir « la conviction que les partenaires ne peuvent pas changer, la conviction que les relations intimes sont différents et la conviction que compatibilité (alchimie) sociale culturelle physique est importante pour une bonne entente ce qui garantie une relation amoureuse durable ».

L’équipe de recherche, dirigée par Stephanie C. Stern de l’Université d’Oklahoma, a écrit ce qui suit: « Les personnes ayant obtenu des scores plus élevés en matière de science-fiction et de fantasy étaient moins susceptibles d’adhérer à quatre croyances irréalistes en matière de relations. »

Je pense que c’est un signe qu’on doit lire la série Harry Potter du début à la fin pour la vingtième fois!