Lorsqu’il s’agit de boire du café, le monde est divisé en deux parties: celles qui mettent du sucre et celles qui préfèrent le noir.

Habituellement , cet aspect est lié à l’habitude personnelle. En fait, ceux qui boivent du café noir admettent qu’au début, c’était difficile, mais qu’au fil du temps, ils ont appris à savourer le goût sans éprouver aucune contre-indication.

Pourtant, selon des chercheurs de l’Université d’Innsbruck en Autriche, il existe un subtile dénominateur commun qui rassemble des personnes appartenant à l’une ou l’autre catégorie. Et cela n’a rien à voir avec l’habitude!

La recherche a pris en compte environ 1 000 participants , hommes et femmes de plus de 35 ans, en analysant leurs préférences en termes de saveurs et leur propension à l’agressivité.

Les résultats, qui prennent également en compte le chocolat noir , l’eau tonique ou les radis, révèlent un lien curieux: ceux qui préfèrent un goût vif ont tendance à être plus agressifs, sadiques ou narcissiques. Ceux qui préféraient les douceurs ou les douces saveurs étaient plus gentils et plus conciliants .

Ceux qui aiment le café noir sont davantage prédisposés à accepter et à rechercher des situations plus « difficiles » et inconfortables, car, selon les chercheurs, le goût prononcé du café noir peut être considéré comme un léger « choc » pour la langue. Quiconque, au contraire, tend à éviter ce type de traumatisme sensoriel a alors la même attitude dans la vie et évite la confrontation avec les autres.

Néanmoins, évitez de tirer des conclusions hâtives!

Comme c’est le cas avec toutes les études qui relient les habitudes quotidiennes à des catégories de personnalité, il ne faut pas prendre les résultats à la lettre. Même si les chercheurs ont trouvé ce lien, cela ne signifie pas que tous ceux qui boivent du café noir sont nécessairement des gens grincheux et peu sociables .

 

Source@narcity

 







Loading...