Une étude norvégienne a révélé que les taux de divorce sont beaucoup plus élevés chez les couples «modernes» qui partagent les tâches ménagères que chez ceux où la femme assume la plus grande part des tâches ménagères.

 

Dans ce qui semble être une gifle pour l’égalité homme femme, le rapport a révélé que le taux de divorce chez les couples partageant les mêmes tâches ménagères était environ 50% plus élevé que chez ceux où la femme effectuait l’essentiel du travail.

« Ce que nous avons vu, c’est que partager une responsabilité égale pour le travail à domicile ne contribue pas nécessairement au contentement », a déclaré Thomas Hansen, co-auteur de l’étude intitulée « Egalité à la maison ».

Le manque de corrélation entre l’égalité à la maison et la qualité de vie était surprenant, a déclaré la chercheuse.

«On pourrait penser que les ruptures se produisent plus souvent dans les familles moins égales à la maison, mais nos statistiques montrent le contraire», a-t-il déclaré.

Les chiffres montrent clairement que «plus un homme est à la maison, plus le taux de divorce est élevé», a-t-il poursuivi.







Loading...