Le secret d’une vie longue et heureuse? Plus de fromage. Oui, nous parlons des fameux fromages à appellation d’origine protégée ( AOP ) et de tous les autres produits laitiers, en particulier les plus âgés.

Selon une étude publiée par la revue Nature Medicine , ces dérivés de la transformation du lait se sont révélés être un véritable élixir de longévité.

Bonne nouvelle donc pour les amateurs de bonne cuisine, qui ont désormais une raison de plus de manger un délicieux fromage POD.

Selon l’étude en question, la source de bien-être est une substance contenue dans les fromages appartenant au groupe des polyamines, un composé qui réduit l’incidence des maladies cardiovasculaires et agit comme un agent protecteur.

La première phase de l’étude utilisait plusieurs rats de laboratoire comme sujets d’observation. Ces rats de laboratoire ont été autorisés à manger différents types de fromages, puis leur santé a été contrôlée à long terme, ainsi que la manière dont ce régime a influencé leur espérance de vie.

La deuxième phase concernait plutôt des êtres humains et utilisait l’un des principaux pays consommateurs de fromage, à savoir l’Italie, comme zone d’enquête. L’échantillon de 800 personnes a révélé un lien significatif entre la consommation de produits laitiers et la faible probabilité de souffrir de maladies circulatoires ou cardiaques.

L’incidence de ces maladies dans certains cas a même été réduite de 40% par rapport aux individus qui ne consommaient généralement pas ces produits à base de fromage. Les polyamines agissent non seulement comme antioxydants et comme désintoxication naturelle, mais aussi comme réparatrices des tissus endommagés, retardant ainsi le vieillissement cellulaire.

Toutefois, cette découverte passionnante ne doit pas être considérée comme une raison de consommer des quantités exagérées de parmesan ou d’autres types de fromage, car la présence d’une bonne quantité de protéines et de matières grasses dans le fromage ne peut être négligée. L’étude, à l’instar d’autres précédentes, n’a fait que confirmer que l’inclusion de quantités modérées de fromage dans l’alimentation peut être bonne pour la santé en général.

En fait, les recherches soulignent que les propriétés bénéfiques sont particulièrement limitées aux types de fromage qui ne sont ni frais ni mous, comme la ricotta ou la mozzarella, même s’ils contiennent également leur pourcentage de polyamines.

Dans tous les cas, comme d’habitude, la clé d’une bonne santé est de consommer un peu de tout, sans exagérer, et surtout en choisissant des aliments de bonne qualité!







Loading...