Combien de fois avons-nous vu des enfants « tenus occupés » par leurs parents ou leur famille grâce à l’utilisation d’un smartphone ou d’une tablette?

Les vidéos, la musique, les jeux, les dessins animés, présents sur les smartphones et les tablettes, dont presque chacun d’entre nous dispose aujourd’hui, peuvent divertir les petits enfants, bien sûr, mais ils peuvent également causer des dommages importants.

Cela est pleinement démontré par ce qui est arrivé à un enfant taïwanais âgé d’à peine quatre ans. L’enfant, confié à sa grand-mère par ses parents alors qu’ils étaient au travail, était autorisé à jouer et à regarder des vidéos sur son smartphone tous les jours , de manière continue pendant plusieurs heures.

Trop d’heures, cependant, pour ses yeux jeunes, qui un jour ont commencé à voir des images floues. Alarmé, il prévint ses parents, qui l’emmenèrent à l’hôpital pour un examen de la vue.

De là le diagnostic: la myopie. Le médecin a mis en garde les père et mère de l’enfant sur les risques liés à l’utilisation trop intensive de ces appareils électroniques.

La lumière bleue émise par les téléphones intelligents, les tablettes, etc., peut en fait être à l’origine de cette maladie des yeux et accélérer la dégénérescence maculaire. La myopie est traitable, bien sûr, mais la dégénérescence maculaire indique des dommages irréversibles et plus graves.

L’âge moyen de ceux qui utilisent des appareils technologiques portables diminue progressivement, ce qui constitue sans aucun doute un risque.

Les experts avertissent que les dommages causés par une exposition prolongée à la lumière bleue sont encore relativement inconnus.

Par conséquent, selon les médecins, il est préférable de ne pas abuser des tablettes et des smartphones, et d’alterner le temps passé sur les écrans avec quelques pauses, voire de trouver un contact avec le « monde réel ».

Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons nous défendre (et défendre nos enfants ou nos petits-enfants) du risque de subir les effets négatifs de la « myopie numérique ».