L’étape la plus difficile pendant la grossesse est le premier trimestre; Lorsque les chances d’une fausse couche sont plus élevées. Les femmes enceintes doivent faire face aux nausées et aux vomissements pendant cette période.

Les raisons peuvent être les changements hormonaux : la gonadotrophine (hCG), les œstrogènes et la progestérone.

Les odeurs désagréables, les aliments gras et le déséquilibre psychologique jouent également un rôle.

Bien que cela soit fréquent pendant la grossesse, il faut prendre conscience des cas extrêmes de vomissements incontrôlables, qui pourraient conduire à une condition appelée l’hyperemesis gravidarum entraînant une perte de poids. Un médecin doit être consulté dans ce cas, sinon voici quelques remèdes maison efficace pour contrôler cette gêne

  • Gingembre

Le meilleur remède pour éviter les nausées et les vomissements est de mâcher une petite tranche de gingembre. C’est la forte odeur et la saveur de cette épice qui maintient la nausée et les vomissements à distance. Une ou deux tasses de thé au gingembre le matin fera du bien; Cependant, il est nécessaire de ne pas exagérer.

  • Citron

La solution la plus commune et largement utilisée pour la nausée et le vomissement est le jus de citron, il hydrate également le corps et fournit de la vitamine C, ce qui est bon pour le fœtus. Pressez du citron et mélangez-le avec de l’eau et une cuillère à café de miel.

  • Graines de fenouil

Cette super épice a généralement des effets miraculeux. C’est parce qu’elle aide à digérer et détendre le tube digestif, ce qui empêche les nausées et les vomissements. On peut simplement les mâcher. Une autre méthode est de faire bouillir une tasse d’eau avec les graines, et boire le jus.

  • Augmenter l’apport de fluide

Le vomissement déshydrate le corps. Boire suffisamment d’eau est le remède familial le plus simple disponible. Un verre d’eau par heure fera le soin d’éviter les vomissements. Les jus peuvent également être consommés. Rester hydraté est très essentiel.

  • Prise de nourriture à petites quantités régulières

Le nombre de repas pour une femme porteuse ne doit jamais être trois mais nombreux. On dit que l’apport doit être doublé pour nourrir le fœtus. Prenez les repas de petites portions toutes les 2 à 3 heures une fois, de sorte que l’estomac ne grogne jamais, ce qui est un signe d’acidité. Les fruits et les noix peuvent également être prélevés entre les repas.

  • Aromathérapie

Ce remède complémentaire peut se faire avec l’aide de certaines huiles essentielles comme la citron vert et l’orange douce. D’autres parfums tels que la lavande et le thym font également des merveilles. Il suffit de laisser tomber des gouttes sur un mouchoir et d’inhaler si nécessaire.







Loading...