S’il vous arrive d’avoir un clan de bébés garçons, désolé. Selon le Dr Satoshi Kanazawa de la London School of Economics, les femmes attirantes sont plus susceptibles de concevoir des filles.

La recherche a suivi 17 000 bébés britanniques depuis leur naissance en 1958. Lorsque ces 17 000 bébés ont eu 7 ans, le Dr Kanazawa a demandé à leurs enseignants d’évaluer les « attraits » des enfants.

Ces mêmes enfants ont ensuite été interrogés à l’âge de 45 ans, où il a été conclu que les femmes jugées attirantes étaient plus susceptibles de donner naissance à des bébés filles.

De manière controversée, il a fait valoir que les femmes dépendent de leur attrait physique pour trouver un partenaire et se reproduire, tandis que les hommes ont également leur statut, leur emploi et leur situation financière pour les aider à trouver un partenaire.

Il s’est exclamé: « Ainsi, l’attractivité physique, tout en étant une qualité universellement positive, contribue encore plus au succès reproductif des femmes que de celui des hommes. »

Cette affirmation relève de l’hypothèse de Trivers – Willard, qui suggère que les traits qui permettent le plus de survivre sont transmis par des gènes. Comme, selon les affirmations, les femmes comptent beaucoup plus sur la beauté pour se reproduire que leurs homologues masculins, il est donc plus probable que les beaux couples transmettent ces gènes aux filles.

Une autre étude entreprise par Markus Jokela à l’Université d’Helsinki avait des résultats similaires.

En évaluant l’attractivité de 1 244 femmes et 997 hommes, il a été révélé que les «jolies» femmes avaient 16% plus d’enfants, et que les femmes particulièrement attirantes en avaient 6% de plus.

Les hommes considérés comme «pas très beaux» avaient 13% moins d’enfants que les autres hommes.







Loading...