Si vous avez l’impression que votre tout-petit vous bombarde sans cesse de questions, ce n’est pas que vous: des enfants curieux en demandent 73 par jour en moyenne, révèle une nouvelle étude.

 

Sous la houlette du Dr Sam Wass, psychologue pour enfants, des chercheurs britanniques ont interrogé 1 500 parents à travers le Royaume-Uni, dans l’espoir d’en apprendre davantage sur la fréquence et la nature des questions posées par des enfants curieux, ainsi que sur la nécessité de préparer en permanence des réponses affectant les parents.

Près du tiers des parents ont admis que la curiosité incessante de leur enfant les fatiguait, mais environ quatre sur dix ont exprimé leur fierté de voir leur fils ou leur fille sembler s’intéresser de près au monde qui les entoure.

Les chercheurs ont constaté que les parents avaient du mal à répondre à environ la moitié des questions qui leur avaient été posées innocemment, se référant souvent à Google pour obtenir une réponse appropriée.
Ils ont également réalisé que certains parents se trouvaient confrontés à des questions allant jusqu’à 14 heures par jour, la plupart ne trouvant pas de répit avant que leur enfant ait atteint l’âge de quatre ans.

Les pères étaient plus susceptibles d’être ciblés que les mères (qui avaient répondu à environ 413 questions par semaine), et les enfants qui grandissaient dans une grande région métropolitaine, telle que Londres, semblaient poser le plus de questions – posant environ 93 questions par jour à leurs parents.

«À mesure que les enfants grandissent, il est naturel d’être curieux du monde qui les entoure», explique le Dr Wass dans un communiqué de presse . «En tant que parents, il est facile d’oublier à quel point les connaissances de nos enfants proviennent de ce que nous leur disons. Mais il peut être difficile de traiter des sujets délicats, tels que l’argent et l’heure du coucher.  »

Bien que l’utilisation de moteurs de recherche ne soit pas nécessairement une mauvaise approche, il peut exister de meilleures options pour certains types de demandes de renseignements.

«L’utilisation d’outils pédagogiques et visuels, tels que des jouets, peut aider à atténuer la difficulté d’aborder des sujets délicats», explique le Dr Wass. «Exprimer des pensées et des idées complexes au moyen d’articles familiers peut souvent aider les enfants à mieux comprendre.»

Au cas où vous vous le demanderiez, voici le top 10 des questions posées par les enfants:

1. Pourquoi les gens meurent?
2. D’où je suis venu?
3. Qu’est-ce que Dieu?
4. Comment je suis  fabriqué?
5. Que signifie « nous ne pouvons pas nous le permettre »?
6. Le père Noël est-il réel?
7. Pourquoi dois-je aller à l’école?
8. Quand tu meurs avec qui vais-je vivre?
9. Pourquoi le ciel est-il bleu?
10. Pourquoi est-ce que je ne peux pas rester debout aussi tard que toi?

Les parents qui ont le sentiment qu’ils ont besoin de mettre fin à la folie peuvent vouloir tenir compte de l’environnement de leur enfant: la moitié des personnes interrogées ont déclaré que le nombre de questions n’augmentait que lorsque leur enfant était entouré d’autres adultes.

Le Dr Wass a mené son enquête plus tôt cette année en collaboration avec Tots Town, un détaillant de jouets britannique.







Loading...