La maquilleuse et mannequin indépendante Sarah Marie Clarke est devenue très populaire après avoir décidé d’assumer complètement son monosourcil. À l’âge de 18 ans seulement, la jeune femme originaire de Copenhague, au Danemark, est devenue une figure incontournable du web depuis mars 2019.

 

Aux dires de Sarah, la plupart de ses amis croyaient à une blague lorsqu’elle leur avait annoncé qu’elle avait l’intention de laisser pousser son monosourcil. Évidemment, personne n’aurait pu prédire que cela la rendrait mondialement célèbre.

Puis, après avoir décidé de publier des photos de son expérience sur Instagram, elle a été inondée de demandes de photographes de mode pour faire des séances photo avec elle, ainsi que des demandes d’hommes qui entretenaient un curieux fétiche à propos de son monosourcil.

À titre d’exemple, Sarah affirme avoir reçu des messages d’hommes qui feraient « n’importe quoi » pour la rencontrer et sortir avec elle.

 

Dans une entrevue accordée au site Lad Bible, Sarah a déclaré: « J’ai toujours su que j’étais capable d’avoir un monosourcil, mais tout comme tout le monde, je l’ai toujours épilé sans vraiment y penser, je ne pensais pas que c’était une option de le conserver. Ma mère m’a toujours dit : « Tu peux te teindre les cheveux, tu peux te couper les cheveux, peu importe, mais ne touche pas tes sourcils ».

 

Selon Sarah, c’est après avoir découvert que d’autres internautes laissaient pousser leur monosourcil qu’elle a trouvé le courage de le faire. Peu de temps après, la jeune femme allait être très étonnée de la popularité grandissante de son monosourcil: « Un jour, quatre filles dans un bus ont commencé à prendre des photos de moi et à me crier dessus. Les gens en ligne sont bizarres et ils publiaient des commentaires négatifs. Je reçois beaucoup de compliments, mais bien sûr il y a des gens qui trouvent cela offensant et ils ont besoin de me dire ce qu’ils en pensent. Mais ce sont eux qui sont à plaindre dans tout cela, car j’ai des opportunités et des emplois à cause de ça. Être à l’aise avec mon monosourcil sur les médias sociaux a attiré les photographes qui voulaient faire des séances photo ».

 

Enfin, Sarah encourage tous les internautes à tenter l’expérience et elle espère que son histoire les encouragera à faire de la sorte.

Voici sarah avant de faire pousser ses sourcils !

 

 

Source de l »article @ayoyeglobal