Si une personne n’a pas encore été convaincue par sa sympathie et sa beauté, voici une très bonne raison d’adopter un chat – selon une étude récente, les chats prolongent la vie de leurs propriétaires. Et encore plus, un chat est un médicament naturel qui réduit l’anxiété et le stress, baisse le risque de maladies cardiaques et les AVC et c »est scientifiquement prouvé!

 

La possession d’un chat peut réduire le risque de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux de plus d’un tiers, ont découvert des chercheurs.

Les scientifiques ont déclaré qu’avoir un chat aidait à soulager le stress et l’anxiété, aidant ainsi à protéger contre les maladies cardiaques en abaissant la pression artérielle et en réduisant la fréquence cardiaque.

L’étude a porté sur 4 435 adultes âgés de 30 à 75 ans, dont environ la moitié possédaient un chat.

Les résultats, présentés lors d’une conférence sur les accidents vasculaires cérébraux en Amérique, ont montré que 3,4% des propriétaires de chats sont morts d’une crise cardiaque sur 10 ans. Parmi le groupe qui n’avait jamais possédé de chat, le taux était de 5,8%.

Les propriétaires de chats avaient encore beaucoup moins de risques de développer des accidents vasculaires cérébraux ou des crises cardiaques lorsque les chercheurs ont pris en compte d’autres facteurs connus pour déclencher des maladies cardiaques, notamment un taux élevé de cholestérol, le tabagisme et le diabète.

Le professeur Adnan Qureshi, de l’Université du Minnesota, qui a réalisé l’étude, a déclaré qu’il était surpris par la force de l’effet que la possession d’un chat semblait avoir.

« L’explication logique peut être que la possession d’un chat soulage le stress et l’anxiété et réduit par la suite le risque de maladie cardiaque. »

Il pense qu’une des raisons pourrait être que caresser l’animal pourrait réduire le niveau d’hormones liées au stress dans le sang. La réduction du stress est connue pour aider à protéger contre les maladies cardiaques en abaissant la pression artérielle et en réduisant la fréquence cardiaque.

Encore plus, son ronronnement aident à guérir les os
Cela peut paraître incroyable mais certaines études ont prouvé que le ronronnement des chats est un moyen thérapeutique utilisé depuis des années pour soulager les os et les muscles,il permet de créer des vibrations à une fréquence de 20 à 140Hz. Aussi, ces études ont affirmé que les fréquences comprises entre 18 et 35 Hz permettaient d’améliorer la mobilité des articulations après une blessure.

Une autre surprise : voir un chat protège vos enfants des allergies
Les instituts nationaux de la santé ont publié une étude qui affirme que les enfants exposés très tôt à la présence d’un chat seraient moins susceptibles de développer des allergies et pas seulement celles liées au animaux domestiques. En effet, Marshall Plaut, responsable de la section sur les mécanismes allergiques à l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses a déclaré : « Une exposition élevée et précoce de nos enfants aux animaux domestiques semble les protéger de toutes sortes d’allergies et de maladies infectieuses. »